TEKSTESHQIP

Sniper
Sans [Re]pères
Lyrics

La place d'un père, la place d'une mère dans une famille,
La place de deux êtres chers censés s'aimer pour la vie.
Unis par leur volonté, par les sentiments en commun,
Simplement réunis, on craint rien.
Enfin c'est c'qu'on dit mais pas toujours c'qu'on voit,
J'ai demandé pourquoi, on m'a répondu c'est la vie,
Puis-je donner mon avis? Faut qu' j' reste en dehors de ça,
Quand l'amour s' transforme en haine et qu'on s' déchire devant moi.
Voilà ce qu'il en est, et c' n'est pas autrement
Qu'on prend tant d'engouement pour l'histoire de mes tourments.
Le temps évolue, j'ai fait face aux soucis, j'ai grandi,
Maman est là, mais papa est parti et là j'ai compris
Qu' t'as préféré tourner la page,
J'étais pas du voyage,dire que j' te croyais au paradis.
Vu qu' l'alcool fait des ravages,
Tu t'es pas rattrapé et sans même te retourner
J't'ai vu t'éloigner du rivage.
Est-ce dû à ta vie merdique ? J'en sais trop rien,
Dev'nu alcoolique et tu fais du mal aux tiens,
Combien de fois tu l'as vexée, combien de fois t'étais pas là,
Combien de bleus sur ses bras, car quand on aime on n' compte pas...

Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Tout est devenu si noir,
Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Il reste encore un espoir...

Oh papa, si j'avais pu j' t'aurais dit
Non ne pars pas !
J'étais trop p'tit pour comprendre
J'ai dû grandir sans toi,
Même si mama s'est bien occupée d' moi,
Il me manquait un repère, un père derrière moi.
J'fermais les yeux et j'imaginais ton visage,
J'savais juste que t'étais noir vu mon métissage.
A l'école on m' demandait
Ton papa il fait quoi ?
Les autres se marraient quand moi je ne répondais pas.
Le jour où j' suis tombé sur cette photo de mariage,
Le puzzle de ma vie a commencé son assemblage,
J'ai enfin su à quoi tu ressemblais,
Impossible d'expliquer l'effet qu' ça m'a fait.
1990 le téléphone sonne,
Après l'orage le soleil rayonne,
Mama m'appelle et m' dit quelqu'un veut t' parler,
J'ai juste entendu allo j'ai compris qui c'était.
Quelques semaines plus tard te voilà devant moi,
Est-ce la réalité ou c'rêve que j' fais à chaque fois,
T'es resté 8 ans puis t'es r'parti,
T'es retourné au pays

Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Tout est devenu si noir,
Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Il reste encore un espoir...

A la suite de ton départ,
J'ai dû m' faire une raison
Quand elle a dit au grand frère,
Maintenant t'es l'homme de la maison,
Elle si fière dev'nue la cause de mes souffrances,
Devant nous l'air de rien, mais qui pleurait en silence.
J'aimerais plus t'en vouloir, à l'inverse de mon coeur,
Une rancoeur intérieure d'avoir juste un géniteur.
A toute personne délaissée, sans présence de darons,
Divorcés ou décédés, qu'on juste hérité d'un nom.

Oh papa ! J'ai mis 4 ans pour effacer ma rancune,
Un père on en a qu'un, une mère on n'en a qu'une,
J'ai rangé ma fierté, j' t'ai rejoins là-bas,
Les larmes ont coulé quand tu m'as pris dans tes bras,
Moi j' l'ai r'trouvé, d'autres n'ont pas eu cette chance,
J'leur dédie ce morceau et partage leur souffrance,
Ceux victimes d'un abandon, d'un divorce ou d'un décès
Ceux qui vivent avec le coeur blessé.

Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Tout es devenu si noir,
Tu es parti
Sans même que l'on ne puisse te dire au revoir,
Au fond d' mon coeur
Il reste encore un espoir...

DËRGOI: